LES FRANCS

Carte de France de l'époque 1

 PHARAMOND 

      

 CLODION 

      

 MÉROVÉE 

      

 CHILDÉRIC I 




LES MÉROVINGIENS 481 - 751

Carte de France de l'époque 1 2 3 4 5                        Généalogie des Rois Mérovingiens

 CLOVIS 

      

 CLODOMIR I 

     

 THIERRY I 

     

 CHILDEBERT I 

     

 CLOTAIRE I 

 

 THÉODEBERT I 

      

 THÉODEBALD I 

     

 CARIBERT I 

     

 CHILPÉRIC I 

     

 GONTRAN I 

 

 SIGEBERT I 

      

 CHILDEBERT II 

     

 THÉODEBERT II 

     

 THIERRY II 

     

 SIGEBERT II 

 

 CLOTAIRE II 

      

 DAGOBERT I 

     

 CARIBERT II 

     

 CLOVIS II 

     

 SIGEBERT III 

 

 CLOTAIRE III 

      

 CHILDÉRIC II 

     

 THIERRY III 

     

 CLOVIS III 

     

 DAGOBERT II 

 

 CLOVIS IV 

      

 CHILDEBERT III 

     

 DAGOBERT III 

     

 CHILPÉRIC II 

     

 CLOTAIRE IV 

     
 

 THIERRY IV 

     

 CHARLES MARTEL 

     

 CHILDÉRIC III 

     



LES CAROLINGIENS 751 - 987

Carte de France de l'époque 1 2 3 4 5 6                        Généalogie des Rois Carolingiens

 PÉPIN III 

      

 CHARLES I 

     

 LOUIS I 

     

 CHARLES II 

     

 LOUIS II 

 

 LOUIS III 

      

 CARLOMAN II 

     

 CHARLES III 

     

 EUDES I 

     

 CHARLES III 

 

 ROBERT I 

      

 RAOUL 

     

 LOUIS IV 

     

 LOTHAIRE 

     

 LOUIS V 

     

 




LES CAPETIENS 987 - 1328

Carte de France de l'époque 1 2 3                        Généalogie des rois Capétiens

 HUGUES I 

      

 ROBERT II 

     

 HENRI I 

     

 PHILIPPE I 

     

 LOUIS VI 

 

 LOUIS VII 

      

 PHILIPPE II 

     

 LOUIS VIII 

     

 LOUIS IX 

     

 PHILIPPE III 

 

 PHILIPPE IV 

      

 LOUIS X 

     

 PHILIPPE V 

     

 CHARLES IV 

     

 




LES VALOIS 1328- 1589

Carte de France de l'époque 1 2 3                        Généalogie des rois Valois directs & Valois Orléans

 PHILIPPE VI 

      

 JEAN II 

     

 CHARLES V 

     

 CHARLES VI 

     

 CHARLES VII 

 

 LOUIS XI 

      

 CHARLES VIII 

     

 LOUIS XII 

     

 FRANÇOIS I 

     

 HENRI II 

 

 FRANÇOIS II 

      

 CHARLES IX 

     

 HENRI III 

     

 CHARLES X 

     

 




LES BOURBONS 1589 - 1792

Carte de France de l'époque 1                        Généalogie des rois Bourbons

 HENRI IV 


 LOUIS XIII 

      

 LOUIS XIV 

     

 LOUIS XV 

     

 LOUIS XVI 




RÉVOLUTION À NAPOLÉON III 1792- 1870

Carte de France de l'époque 1

 CONSTITUTION 

      

 1ère RÉPUBLIQUE 

     

 1er EMPIRE 

     

 LOUIS XVIII 

 

 CHARLES X 

      

 LOUIS-PHILIPPE 

     

 2ème RÉPUBLIQUE 

     

 2ème EMPIRE 




III ème RÉPUBLIQUE 1870 - 1940

Carte de France de l'époque 1

 GVT DÉFENSE NATIONAL 

      

 3ème RÉPUBLIQUE 




ÉTAT FRANÇAIS À LA IV ème RÉPUBLIQUE 1940 - 1958

 ÉTAT FRANÇAIS 

      

 GOUVERNEMENT PROVISOIRE 

      

 4ème RÉPUBLIQUE 




V ème RÉPUBLIQUE 1958 - ....

Carte de France actuelle 1

 5ème RÉPUBLIQUE   



LES FRANCS


PHARAMOND

420-429

 

Pharamond 1er roi de France et descendant de Priam
Pharamond est le premier duc des Francs saliens. En l'an 420 il traverse le Rhin près de Cologne en direction de l'ouest. Il divise la tribu des Francs en deux moitiés : les Francs saliens et les Francs rhénans ou « ripuaires ». Traditionnellement, Pharamond est considéré comme le premier monarque mérovingien : il aurait pour fils Clodion le Chevelu et pour petit-fils Mérovée. Néanmoins, il s'agit sans doute plus de légende que de réalité historique. Seuls deux historiens, Prosper Tyron et Dom Bouquet, nous ont reporter de sa vie dans des siècles plus jeunes. Pharamond a été le premier Roi de France. Quelques Historiens pour relever l'éclat de la naissance de ce Prince, ont eu recours à la fable, mais inutilement. Il était Roi d'un Peuple qui n'a jamais obéi qu'aux descendants de ses premiers Maîtres. Ce Titre Auguste prouve invinciblement l'antiquité de sa Race (Dynastie). Ce fut vers l'an 420, pendant qu'Honorius régnait en Occident, et Théodose le jeune en Orient, qu'il fut élevé sur un bouclier, montré à toute l'Armée, et reconnu Chef de toute la Nation. C'était toute l'inauguration de nos anciens Rois. C'est aussi tout ce qu'on fait de certains sur son regne. On ignore ses autres exploits, le temps de sa mort, le lieu de sa sépulture, et le nom de la Reine son Epouse. On dit seulement qu'il eut deux fils, Clodion qui lui succéda, et Clénus, dont la destinée nous est inconnue. Pharamond mourut en 428, après huit ans de regne.


CLODION

429-447

 

Clodion dit Le Chevelu est né vers en 395 et mort en 448, il était chef des Francs saliens et premier roi de la dynastie des Mérovingiens au début du Ve siècle. Clodion bat facilement les troupes Romaines du général romain Aetiuset et s'empare de Tournai, emporte Cambrai du premier assaut et réduit tout le pays des environs jusqu'à la Somme. En fait, plus que des pillages faciles, il cherche à conférer à son autorité de roi guerrier une assise territoriale, qu'il veut voir s'étendre, sur le riche territoire entre le Rhin, la Somme, la Meuse et la mer du Nord. Mais Le général voulait reprendre les territoires annexés par les Francs. Clodion, qui n'était pas préparé à l'affrontement, est contraint de fuir et perd tout ce qu'il avait conquis sur l'Empire Romain en deçà du Rhin. Cependant, conscient qu'il n'avait pas les moyens militaires pour occuper à nouveau le territoire, Aetius préfère négocier la paix et conclut avec Clodion un traité (fœdus) qui fait des Francs, des « fédérés » combattant pour Rome, et les autorisait à s'installer dans l'Empire, en l'occurrence près du fisc impérial de Tournai. Il s'agit là des origines du futur royaume franc de Clovis Ier. Après vingt ans de règne, Clodion meurt vers l'an 448. On ne sait ni le nom de sa reine, ni le nombre de ses enfants. Il serait le père de Mérovée.


MÉROVÉE

447-457

 

Mérovée Merowig (éminent guerrier) est né vers 411 et mort en 457, il est considéré comme le troisième roi des Francs saliens, est un roi dont l'existence est entourée de tant d'obscurité que beaucoup d'historiens n'ont pas hésité à la remettre en cause et à en faire un roi légendaire. Il aurait régné de 448 à 457. Ce roi a cependant donné son nom à la première dynastie qui régna sur la France, dynastie dite des Mérovingiens. Les rois mérovingiens n'ont jamais contesté son existence et se glorifièrent d'appartenir à sa lignée. Mérovée meurt après dix ans de règne. Son fils Childéric Ier lui succède.


CHILDÉRIC I

447-457

 

Childéric I est né vers 440 et mort le 26 décembre 481 à Tournai. Hissé sur le pavois en 457, il fut le dernier roi de la dynastie des Francs saliens. Ce que nous savons de lui appartient presque complètement à la légende, dont il est difficile de tenter de démêler la vérité historique. La fin de son règne fut marquée par plusieurs exploits glorieux. La haine des Romains et le désir de regagner l'estime de ses sujets, réveillèrent le courage de Childéric. Il lutta d'abord contre les Wisigoths qui, depuis le sud de la Gaule, menacaient Orléans, puis en 468, il défit près d'Orléans le roi des Saxons, qui occupait la Loire et menaçait Angers. Il prit cette dernière ville et la pilla, tuant peut-être le comte Paul, gouverneur romain de cette ville.


LES MÉROVINGIENS


CLOVIS

481-511

 

Clovis est né en l'an 466 et mort le 27 novembre 511 Paris. Il fut roi des Francs de 481 à 511 et considéré anachroniquement comme le premier roi catholique officiel de France (dynastie des Mérovingiens du nom hypothétique de son grand-père, Mérovée Toute sa vie, Clovis tente de conserver son royaume pour ses fils, selon la tradition germanique, et d'agrandir le territoire de celui-ci. Pour cela, il n'hésite pas à éliminer tous les obstacles : il fait assassiner tous les chefs saliens et rhénans voisins, certains de ses anciens compagnons, et même certains membres de sa famille, même éloignés, afin de s'assurer que seuls ses fils hériteront de son royaume. Après Tournai et Soissons, Clovis choisit finalement comme capitale Paris, en 508. Il est notable que le pacte de la loi salique est lui aussi daté d'après 507 : peut-être sa promulgation coïncide-t-elle avec l'installation du roi à Paris.


CLODOMIR I

511-524

 

Clodomir I est né vers 495 à Vézeronce, et mort le 25 juin 524, Il est le fils de Clovis Ier et Clotilde. Il est roi de France et d'Orléans de 511 à 524. À la mort de son père, en 511, il se partage le royaume des Francs avec ses trois frères : Thierry Ier, Childebert Ier et Clotaire Ier. Alors que Thierry, l'aîné, est largement avantagé, Clodomir partage la moitié du royaume de Clovis avec ses deux autres frères. C'est le royaume d'Orléans, taillé dans l'ancien royaume de Syagrius qui lui échoit. Ce royaume comporte notamment les évêchés de Tours, Poitiers et d'Orléans. Clodomir épouse Gondioque (ou Guntheuca) qui lui donne trois fils : Théodebald, Gunthar et Clodoald (le futur saint Cloud).


THIERRY I

511-534

 

Thierry I ou Théoderic est né vers 485 et il est mort en 534, est le fils aîné dans l'ordre de succession de Clovis Ier et d'une princesse franque ripuaire. À la mort de son père, en 511, le royaume est divisé en quatre parts entre Thierry, Clodomir, Childebert et Clotaire. Cependant Thierry, en tant qu'aîné, est largement avantagé, et reçoit la moitié du royaume, ses trois autres frères se partagent l'autre moitié.


CHILDEBERT I

511-558

 

Childebert I est né vers 497 et mort le 23 décembre 558 à Paris, fut Roi de Paris de 511 à 558 et roi d'Orléans de 524 à 558. la mort de son père, en 511, le royaume est divisé en quatre : l'aîné, Thierry en a la moitié et les trois fils de Clotilde se partagent la moitié restante. Childebert devient roi du Royaume de Paris. Childebert était le troisième fils de Clovis et le deuxième des trois que ce dernier eut avec Clotilde. En 523-524, à l'instigation de Clotilde, Childebert et ses trois frères se joignent dans une expédition contre les Burgondes. Après la mort de son frère Clodomir, roi d'Orléans, qui meurt lors de la bataille de Vézeronce, avec l'aide de son autre frère Clotaire Ier, roi de Soissons, qui avait épousé, sa belle-sœur, la veuve de Clodomir, il fait égorger deux de ses neveux pour s'emparer de l'héritage, ne laissant en vie que Clodoald parce que ce dernier parvient à s'enfuir.


CLOTAIRE I

558-561

 

Clotaire I dit Le Vieux est né vers 497 et mort le 29 novembre 561 à Compiègne, fut Roi de Paris de 511 à 558 et roi d'Orléans de 524 à 558. À la mort de son père, en 511, il se partage le royaume des Francs, le Regnum Francorum, avec ses trois frères : Thierry Ier, Clodomir Ier et Childebert Ier. Alors que Thierry, l'aîné, est largement avantagé, Clotaire partage la moitié du royaume de Clovis avec ses deux autres frères. C'est la Neustrie qui lui échoit. À la fin de son règne, le royaume franc est à son apogée, couvrant toute la Gaule (à l'exception de la Septimanie) et une partie de l'Allemagne actuelle. Il laisse son royaume à ses quatre fils, qui se partegeront l'héritage par tirage au sort : - Caribert reçoit Paris 
- Gontran reçoit la Bourgogne et Orléans
- Sigebert reçoit l'Austrasie
- Chilpéric reçoit la Neustrie


THÉODEBERT I

534-548

 

Théodebert I ou Thibert Ier est vers 504 et mort en 548. Roi des Francs, régnant sur la partie orientale du royaume (future Austrasie). Sa capitale était Reims. Il est le fils de Thierry Ier, et donc petit-fils de Clovis. Associé à son oncle Childebert Ier il conquiert le royaume des Burgondes en 534. Il devient roi de Metz en 534 à la mort de son père alors qu'il assiègeait la ville d'Arles en Provence, siège qu'il dut interrompre rapidement pour faire prévaloir ses droits [1]. Il fit battre une monnaie d'or, preuve de sa puissance.En 536 les Ostrogoths, en conflit en Italie et dans l'incapacité de défendre la Provence, durent la céder aux Francs qui essayaient depuis de nombreuses années d'accéder à la mer. Au cours de l'hiver 536 / 537, Théodebert et son oncle Childebert vinrent prendre possession de leur nouvelle acquisition, et présidèrent à Arles des jeux à l'antique et y firent frapper des monnaies à leur effigie. Il est tué par un bison lors d'une partie de chasse en 548. Il laisse son royaume à son fils Théodebald Ier qu'il avait eu de Deoteria.


THÉODEBALD I

548-555

 

Théodebald I ou Thibaud fils de Théodebert Ier et de Deutéria, est né vers 535, il est mort en 555. Il devient roi de Metz, en 548, à 13 ans, à la mort de son père. Sans descendance à sa mort, le royaume revient à son grand-oncle Clotaire Ier. Son règne nous est fort mal connu. Après plusieurs mois de paralysie et de souffrance, il meurt en 555, alors qu'il avait 20 ans. Ce qui permit à Childebert 1er et à Clotaire 1er de s'emparer et se partager son royaume. En effet, malgré son mariage avec Vuldetrade, fille de Wacho, roi des Lombards, Théodebald mourut sans descendance mâle et sa fille Théodelinde était en Italie.


CARIBERT I

561-567

 

Caribert I est né vers 521 et mort en 567 à Paris, Roi de Paris de 561 à 567. Fils de Clotaire Ier et de sa première épouse Ingonde. Clotaire Ier avait réunifié le royaume franc de Clovis Ier avec peine. À sa mort, le royaume fut à nouveau divisé entre ses 4 fils.


CHILPÉRIC I

561-584

 

Chilpéric I est né en 539 et mort en 584 à Chelles, fils de Clotaire Ier et de Argonde, petit fils de Clovis, fut Roi de Neustrie de 561 à 584. Roi de Neustrie en 561 à la mort de son père Clotaire Ier, roi des Francs, qui a éclaté son royaume entre ses quatre fils. Chilpéric s'empare du trésor de Soissons et occupe Paris. Néanmoins ses frères l'obligent à respecter le partage. Son fils, Clotaire II devient roi à 4 mois, sous la tutelle de sa mère Frédégonde et la protection de son oncle Gontran Ier, roi de Bourgogne, qui récupère au passage le royaume de Paris.


GONTRAN I

561-592

 

Gontran I est né vers 545, mort en 592 à Chalon-sur-Saône. Fils de Clotaire Ier. Roi de Bourgogne et d'Orléans en 561 à la mort de son père qui divisa le royaume de France en 4 parties. Il eut à se battre contre d'autres peuples barbares qui menaçaient le royaume. Il tenta de réconcilier ses deux frères Sigebert Ier et Chilpéric Ier. À la mort de Chilpéric Ier, il est appelé par Frédégonde pour la protéger elle et son fils Clotaire II. Il y récupère le royaume de Paris. En 587, il adopte Childebert II, fils de Sigebert Ier et de Brunehaut. En 590, il fait appel à Colomban, moine de l'abbaye de Bangor (Irlande), pour réformer les abbayes continentales. Il meurt sans descendance en 592. Son royaume revient à Childebert II.


SIGEBERT I

561-575

 

Sigebert I est né en 535 et mort en 575 à Vitry. Fils de Clotaire Ier. Roi d'Austrasie en 561 à la mort de son père qui divisa le royaume de France en 4 parties. En 567, la mort de son frère Caribert Ier lui donne le royaume de Paris. En 567, Galswinthe, la sœur de Brunehaut et femme de Chilpéric Ier, roi de Neustrie son frère, est assassinée (étranglée dans son lit, probablement sur ordre de Frédégonde la future femme de Chilpéric). Sigebert est décidé à venger sa belle sœur, c'est le début d'une guerre entre Neustrie et Austrasie qui dura fort longtemps. Un accord est signé mais Chilpéric le rompt et Sigebert s'empare du royaume de son frère en 575. Il fut assassiné à Vitry sur ordre de Frédégonde alors qu'il allait se faire sacrer roi. Son fils Childebert II qui n'a que 5 ans est proclamé roi d'Austrasie à Metz.


CHILDEBERT II

575-595

 

Childebert II est né 2 mars 570 et mort le 28 mars 596. Il régna sur l'Austrasie de 575 à 596 après l'assassinat de son père, Sigebert Ier, par deux esclaves de Frédégonde. En réalité, sa mère, la reine Brunehaut assuma l'essentiel du pouvoir jusqu'à sa mort. La majorité de Childebert fut proclamée une première fois en 585, puis lors du pacte d'Andelot en 587. Grâce à ce pacte, il hérita de la Bourgogne et de l'Orléanais après avoir été adopté par son oncle, le roi Gontran. Pratiquant une politique d'alliance avec les Byzantins contre les Lombards d'Italie, Childebert mena les dernières expéditions austrasiennes dans cette région. Il est aussi connu pour avoir complété la loi salique par un décret. Childebert II mourut, empoisonné, en 596, laissant deux fils : Théodebert II et Thierry II qui s'entre-déchirèrent par la suite, malgré l'influence de Brunehaut.


THÉODEBERT II

595-612

 

Théodebert II est né en l'an 585 et mort en 612, était le fils de Childebert II, et roi d'Austrasie de 595 à 612. À la mort de Childebert II, son royaume est partagé entre ses deux fils : Théodebert II et Thierry II. Suite à une brouille avec sa grand-mère Brunehaut, il la chasse et celle-ci se réfugie chez son frère. À partir de 610, une guerre fratricide débute entre les deux frères. Thierry II bat à deux reprises son frère et le fait exécuter en 612 avec son fils. Sa fille Emma épousa le roi Edbaud ou Edboald de Kent, nouvellement converti au christianisme.


THIERRY II

612-613

 

Thierry II est né en 587 et mort en 613, roi de Bourgogne de 595 à 613 et d'Austrasie de 612 à 613. Il est le fils de Childebert II et le petit-fils de Brunehaut. Évincé du trône d'Austrasie par son frère Théodebert II, débute en 610 une guerre fratricide. Thierry II remporte les victoires de Toul et de Tolbiac en 612, et après l'assassinat de son frère, orchestré par Bruenehaut, obtient l'Austrasie Il meurt en 613, laissant son royaume à son fils Sigebert II âgé de 12 ans.


SIGEBERT II

613-613

 

Sigebert II est né en 601 et mort en 613, fils de Thierry II régna quelques mois sur l'Austrasie et la Bourgogne en 613 sous la régence de son arrière grand-mère Brunehaut. Il meurt en 613, ainsi que ses frères Corbus, Childebert et Mérovée et leur arrière grand-mère Brunehaut, sur ordre de Clotaire II.


CLOTAIRE II

613-629

 

Clotaire II dit le jeune est né en 584 et mort en 18 octobre 629, fils de Thierry II régna quelques mois sur l'Austrasie et la Bourgogne en 613 sous la régence de son arrière grand-mère Brunehaut. Fils de Chilpéric Ier et de Frédégonde, il devient roi de Neustrie à l'âge de quatre mois. À la mort de Thierry II, en 613, il récupère l'Austrasie et devient ainsi roi des Francs. Il fit périr Brunehaut d'un affreux supplice : elle fut traînée par un cheval indompté, attachée par les cheveux. Maître de toute la France, il attaqua les Saxons et tua de sa main Bertoald, leur duc. Après cette victoire, il ne s'occupa plus que de faire régner dans ses États la justice et l'abondance. C'est du règne de Clotaire II que date l'inamovibilité des maires du palais (614) par l'édit du 18 octobre 614. A sa mort, il laisse le trône à son fils, Dagobert Ier.


DAGOBERT I

629-639

 

Dagobert I est né en 602/605 et mort le 19 janvier 638 ou 639, était un roi des Francs de la dynastie mérovingienne, fils de Clotaire II, roi des Francs et de Bertrude. Il régna sur l'Austrasie de 623 à 632, et comme Roi des Francs de 629 à 639. Dès le décès de Clotaire II (629), il se fait nommer roi de Bourgogne, puis chasse son frère cadet Caribert II de la Neustrie, lui faisant jurer de renoncer définitivement à la Gaule. Il ne lui laisse pour territoire que le royaume d'Aquitaine, créé pour l'occasion. Quelques années plus tard, le décès de Caribert II lui permet de récupérer l'Aquitaine, reconstituant ainsi le royaume franc tel qu'il était sous le règne de son père. Dès lors, il choisit de quitter l'Austrasie, et de prendre Paris pour capitale, de par sa position géographique au centre du royaume.


CARIBERT II

629-632

 

Caribert II est né vers. 610, roi d'Aquitaine à partir de 629. Il est le fils de Clotaire II, et le père entre autres de Childéric. Il est le demi-frère de Dagobert Ier. Il devient roi d'Aquitaine en 629 avec un royaume, concédé par Dagobert après un début difficile, qui comprend plusieurs comtés -situés entre Toulouse et Bordeaux- menacés par les incursions des Basques ou ”Vascons”. Il a Toulouse comme capitale. Son fils Childéric fut probablement éliminé par Dagobert.


CLOVIS II

639-657

 

Clovis II est né en 633 ou 634 et mort en 657, il était le fils de Dagobert Ier et de Nanthilde. Il fut roi de Neustrie et roi de Burgondie de 638 à 657, roi d'Austrasie de 656 à 657, et roi unique des Francs. Monté sur le trône, à l'âge de trois ans, c'est sa mère qui assure la régence, sous l'influence du maire du palais. Son règne s'est donc en partie déroulé sous l'influence des maires du palais de Neustrie — Ega et Erchinoald (ou Archambaud). En 656, il organise, avec succès, le meurtre de son frère, le roi d'Austrasie, Sigebert III, pour annexer ses terres. Son décès la même année (ou en 657) a lieu alors que, malgré ses 24 ans, il était dément et sujets à de fréquentes convulsions. Il laissa trois fils mineurs, Clotaire III, Childéric II et Thierry III. Selon la légende, il aurait été le premier roi des Francs à utiliser un char à bœufs, pour ses déplacements, alors que le roi se devait de paraître à cheval.


SIGEBERT III

639-656

 

Sigebert III ou saint Sigisbert est né en 631 et mort en 656, fils aîné de Dagobert 1 er et de Ragnétrude. il fut Roi d'Austrasie (634-656) Sigebert fut assassiné le 1er février 656, dans un complot organisé par son propre frère Clovis II, dans le seul but d'annexer ses terres. Ses restes, profanés à la Révolution, sont conservés à la cathédrale de Nancy, ville dont il est le saint patron. Sigebert laisse un enfant, nommé Dagobert. Le maire du Palais se sentant menacé, à la mort du roi le 1er février 656, il exile le jeune Dagobert en Irlande, cependant celui-ci deviendra roi d'Austrasie de 676 à 679.


CLOTAIRE III

657-673

 

Clotaire III est né en 652 et mort en 673 ou 674, il est l'aîné des trois fils de Clovis II et de Bathilde d'Ascagnie, il fut roi de Neustrie et de Bourgogne de 657 à sa mort et roi unique des Francs sous tutelle de sa mère, et de Ebroïn, le maire du palais. Il a juste cinq ans, lorsqu'en 657, il devient le gouverneur nominal des trois royaumes francs, à la mort de son père. Mais le pouvoir est en fait exercé par le maire du palais, Ebroïn. Celui-ci veut imposer son autorité sur toute la Neustrie et sur la Bourgogne, jusqu'à faire supplicier, l'évêque d'Autun Léger qui était soutenu par pépin, le maire du palais d'Austrasie. Il épouse Amalthide.Il meurt en 673 ou 674 avec pour seul fils Clovis III


CHILDÉRIC II

673-675

 

Childéric II est né en 650 et mort en 675, Roi d'Austrasie de 662 à 675 à l'âge de 9 ans, suite à la mort de Childebert l'adopté et de son père Grimoald. Le 18 octobre 675, alors qu'il est le seul roi d'Austrasie, de Neustrie et de Bourgogne, il gouverne si brutalement qu'il s'aliène les Grands de Neustrie où il va jusqu'à faire fouetter un leude neustrien, un certain Badillon. Finalement, Childéric II est assassiné le 9 décembre 675 dans la forêt de Lognes près de Paris par Badillon, lors d'une conjuration organisée par des seigneurs francs qui l'on jugé trop autoritaire.


THIERRY III

675-691

 

Thierry III est né en 654 et mort en 691, est le fils de Clovis II et de Bathilde d'Ascagnie, il fut roi de Neustrie et de Bourgogne (673-691), roi d'Austrasie (676-691). Soutenu par le maire du Palais Ebroïn, il est d'abord écarté du trône de Neustrie par les partisans de son frère Childéric II, et est enfermé dans un couvent. Après l'assassinat de ce dernier en 675, dans la forêt de Lognes près de Paris, lors d'une conjuration organisée par des seigneurs francs car il était jugé trop autoritaire, il sort du monastère et peut monter sur le trône de Neustrie. Thierry III a épousé Clotilde dite Dode qui lui donna comme fils Clovis IV (680-695) qui le remplace à sa mort et Childebert III (683-711) qui remplace son frère à sa mort en 695.


CLOVIS III

675-676

 

Clovis III Prétendu fils de Clovis II et de Bathilde, ou encore fils de Clotaire III ou de Thierry III, Clovis III devint provisoirement roi d'Austrasie, et peut-être de la Neustrie et la Bourgogne, deux régions occupées par Childéric II jusqu'à la mort de celui-ci en 675, avant que Thierry III ne les récupèrent de droit cette même année. Le court règne (de 675 à 676) de Clovis III prend place dans la lutte de pouvoir entre le roi mérovingien Thierry III et le maire du palais Ebroïn. Celui ci évincé du pouvoir car trop despotique, fut enfermé dans le monastère de Luxeuil. À la mort de Childéric II, il s'échappe, forme un parti, fait assassiner Leudesius le nouveau maire du palais (renverse donc Thierry III) et impose Clovis sur le trône d'Austrasie, en prétendant qu'il est le fils de Clotaire III pour éviter le sacre de Dagobert II le poulain de son rival. Évidemment, Clovis III n'exerce aucun pouvoir.


DAGOBERT II

676-679

 

Dagobert II ou saint Dagobert est né vers 652 et décédé en 679 à Stenay, il est le fils du roi franc, Sigebert III et d'une noble d'origine wisigothique. Il est le dernier roi mérovingien du royaume d'Austrasie (Francie orientale). En 656, Sigebert III est assassiné par son propre frère Clovis (dans le but d'annexer l'Austrasie), à l'instigation du maire du palais Grimoald, qui avait fait adopter son fils Childebert par Sigebert III. Grimoald préfère laisser en vie le jeune Dagobert, âgé de 4 ans, mais le fait tonsurer (ce qui le privait de ses droits à la succession royale) et l'évêque Didon de Poitiers emmène Dagobert dans un cloître en Irlande. Grimoald répand le bruit de la mort de Dagobert, et son fils Childebert peut ainsi monter sur le trône et régner sur l'Austrasie de 656 à 662.


CLOVIS IV

691-695

 

Clovis IV est né vers 680 et meurt sans postérité en 695 à l'âge de quinze ans. Après sa mort la couronne est léguée à son frère Childebert III, né en 682. Il est le fils du roi Thierry III et de la reine Clotilde. Il est parfois appelé Clovis III, mais faussement, car ce dernier était le fils de Clotaire III qui avait été placé quelques temps par Ebroïn sur le trône de Neustrie en 675. Il monte sur le trône de Neustrie en 691 à la mort de son père, mais il ne règne que de nom car c'est le maire du Palais, Pépin de Herstal qui détient tous les pouvoirs, il ne fait que signer les actes de ce dernier.


CHILDEBERT III

695-711

 

Childebert III est né en 683 et mort en 711, il est le second fils de Thierry III et de Clotilde dite dode. Il fut roi de Neustrie et de Bourgogne, de 695 à 711. Son règne se déroula sous la tutelle complète du maire du Palais Pépin le Jeune, le laissant gouverner à sa place durant les seize années de son règne. Lui-même vivant dans une de ses belles villas situées sur les bords de l'Oise. Il épousa Edonne qui lui donna un fils Dagobert III qui lui succèdera à sa mort.


DAGOBERT III

711-715

 

Dagobert III est né en 699 et mort le 17 janvier 715, était le fils de Childebert III (683 - 711) et de son épouse Edonne. Il fut roi mérovingien ”fainéant” de Neustrie et de Bourgogne. En 711, à la mort de son père Childebert III, il s'installe sur le trône à 12 ans, en pleine décadence mérovingienne, et règne sous la tutelle du maire du palais Pépin de Herstal, père de Charles Martel et grand-père du premier roi carolingien. Il connaîtra le décès de Pépin de Herstal en 714, mais devra supporter la tutelle de Plectrude, la veuve de ce dernier qui s'empare du pouvoir. Il ne jouera donc pas un rôle politique réel, et mourra à 16 ans en 715. Chilpéric II lui succédera alors. Il est le père de Thierry IV, connu sous le nom de Thierry de Chelles parce qu'il fut élevé dans ce lieu, et qui sera roi en 721.


CHILPÉRIC II

715-717

 

Chilpéric II est né vers 670 et mort le 13 février 721, à Attigny. Il fut roi des Francs de 715 à 717 puis de 719 à 721, et roi de Neustrie de 717 à 719. Chilpéric II était le plus jeune des fils de Childéric II et de Bilichilde, elle-même fille de Sigebert III. En 675, son père, sa mère et son frère aîné Dagobert sont assassinés par Badillon, à la suite d'un complot organisé par des seigneurs, mécontents du roi. Chilpéric échappa par miracle au massacre de sa famille, fut enfermé et élevé dans un monastère à Chelles, où il se fit moine, sous le nom de Daniel. On ignore tout de cette période de sa vie, pendant laquelle il se consacra au service de l'Église. À la mort de Dagobert III, en 715, il tira du cloître le fils de Childéric II, et le fit proclamer roi sous le nom de Chilpéric II. Il avait quarante-cinq ans. Chilpéric II épousa Chrotaudis et fut le père de Childéric III.


CLOTAIRE IV

717-719

 

Clotaire IV est un Mérovingien d'origine douteuse, proclamé roi d'Austrasie en 717 par Charles Martel, soucieux d'avoir un roi à opposer au Neustrien Chilpéric II. Il meurt en 719.


THIERRY IV

720-737

 

Thierry IV de Chelles est né en 721 et mort en 737, roi des Francs. A la mort de son père Dagobert III en 715, il fut enfermé à l'abbaye de Chelles. Lorsque le roi Chilpéric II meurt sans héritier en 721, Charles Martel rappelle Thierry IV et l'installe sur le trône. Cependant, pendant tout son règne, Charles Martel continue de détenir la réalité du pouvoir en tant que maire du palais. Après sa mort en 737, le trône du royaume des Francs resta vacant jusqu'en 743. Pépin le Bref y installe ensuite Childéric III, le dernier roi mérovingien.


CHARLES MARTEL

720-737

 

Charles Martel est né vers 685 à Quierzy-sur-Oise et mort le 21 ou 22 octobre 741, fut duc d'Austrasie, puis maire du palais et (pas de rois pendant cette période) de 737 à 741 et de facto souverain du royaume des Francs (dux et princeps Francorum). À la mort du roi Thierry IV (737), Charles, fort de son très grand pouvoir, décida de ne pas lui choisir de successeur, le rôle des monarques mérovingiens étant devenu totalement insignifiant. Il prit donc réellement le pouvoir du royaume franc, et régna donc ainsi en toute illégalité jusqu'à sa mort. À sa mort, son pouvoir fut partagé entre ses deux fils, Carloman obtient l'Austrasie, l'Alémanie et la Thuringe et Pépin le Bref obtient la Neustrie, la Bourgogne et la Provence. Bien qu'il n'obtint jamais le titre de roi, il eut malgré tout plus de pouvoir que les souverains francs de l'époque, la dynastie mérovingienne était déjà à ce moment en pleine décadence


CHILDÉRIC IIII

720-737

 

Childéric III dit Le Fainéant Il fut en de 743 à 751, Roi des Francs, Roi de Neustrie, Roi de Bourgogne, Roi d'Austrasie et le dernier roi des Francs mérovingien. Il est le fils de Chilpéric II et de Chrotaudis. En 750, Pépin envoie une délégation franque auprès du pape Zacharie, pour lui demander l'autorisation de mettre fin au règne décadent des mérovingiens, et donc de prendre la couronne à la place de Childéric III. En novembre 751, Pépin dépose Childéric III, puis il se fait élire roi, au champ de mai à Soissons, par acclamations des leudes, une assemblée d'évêques et de nobles. Cette élection se passe, pour une fois, sans effusion de sang. Childéric III, après avoir été déposé et tonsuré (on lui coupe les cheveux longs, signe de pouvoir chez les Francs), est enfermé à nouveau au monastère de Saint-Bertin, où il mourra, sans doute en 755. Il laisse un fils Thierry, qui est à son tour tonsuré puis enfermé.


LES CAROLINGIENS


PÉPIN III

751-768

 

Pépin III dit Pépin Le Bref doit son surnom à sa petite taille. Né vers 715 à Jupille (près de Liège en Belgique, lieu de résidence privilégié d'une bonne partie des souverains de la dynastie des Mérovingiens et des premiers Carolingiens), il est mort le 24 septembre 768 à Saint-Denis (au nord de Paris). Fils cadet de Charles Martel et de Rotrude de Trèves, il fut :
- Maire du palais de Neustrie, (741-751), avec la Bourgogne et la Provence.
- Maire du palais d'Austrasie, (747-751).
- Roi des Francs, (751-768).
- Père de l'empereur Charlemagne, (vers 742-814).


CHARLES I

768-814

 

Charles I ou Charlemagne né le 2 avril 742 est le plus illustre représentant des souverains de la dynastie carolingienne. Petit fils de Charles Martel, il est le fils de Pépin III, dit le Bref et de Berthe de Laon dite au Grand Pied. Il devient dès lors le seul roi des Francs grâce à la bénédiction que lui confère l'archevêque Wilcharius de Sens. Il sera couronné ”empereur des Romains” par Léon III dans la basilique Saint-Pierre de Rome le 25 décembre de l'an 800 et prendra le nom de Charlemagne. Il fut roi des Francs (768-814), devint par conquête roi des Lombards (774-814), et fut couronné empereur d'Occident par le pape le 25 décembre 800, relevant une dignité prestigieuse disparue depuis l'an 476. En l'an 813, il associe son fils Louis Le Pieux à l'empire. Il est mort à Aix-la-Chapelle (Aachen, en Allemagne), le 28 janvier 814.


LOUIS I

814-840

 

Louis I dit le Pieux ou le Débonnaire est né en été 778, en l'absence de son père Charlemagne, qui entreprît une expédition d'Espagne en ce temps. Sa mère, Hildegarde de Vintzgau, les mit au monde, lui et son frère jumeau Lothaire, malheureusement mort peu après, à la villa Cassino–gilum, Chasseneuil-du-Poitou. Louis le Pieux fut roi d'Aquitaine (781-814) et empereur d'Occident (814-840). Le règne de Louis le Pieux est marqué par de nombreuses menaces sur l'unité de l'empire carolingien légué par son père Charlemagne : les fils de Louis le Pieux se sont révoltés contre lui et il dut faire face aux raids des Vikings. Enfin, les ambitions des aristocrates s'affirment de plus en plus et menacent le pouvoir impérial durant cette période. Pourquoi le surnom ” le Pieux ” ?
Louis, n'étant pas le fils aîné de Charlemagne, était d'abord destiné à une carrière monastique et fut instruit dans la religion. Durant son règne, il a réformé les monastères. Il changea sa politique vis-à-vis de la papauté. Il est mort le 20 juin 840 sur une île du Rhin à Ingelheim près de Mayence en Allemagne.


CHARLES II

840-877

 

Charles II dit Le Chauve né le 13 juin 823 à Francfort-sur-le-Main en Allemagne, et mort le 6 octobre 877 à Avrieux, Savoie
il est le fils de l'empereur Louis le Pieux et de sa troisième épouse Judith de Bavière.
Il fut surnommé le Chauve, non en raison d'une calvitie, mais parce que le 5 mai 877, jour de la consécration de la collégiale Sainte-Marie, future Abbaye Saint-Corneille à Compiègne, il se serait fait raser le crâne en signe de soumission à l'Église, et ce, malgré la coutume franque exigeant qu'un roi ait les cheveux longs. Il fut : roi de Francie occidentale de 840 à 877 et empereur d'Occident de 875 à 877.


LOUIS II

877-879

 

Louis II dit Le Bègue est né le 1er novembre 846 et il est mort le 10 avril 879 à Compiègne. Roi de France (877-879)
Fils de Charles II dit le Chauve et Ermentrude d'Orléans. Il est d'abord couronné roi d'Aquitaine en 867 puis roi de France en 877 mais sans la Provence, cédée par son père à Boson de Provence. Il est marié à Ansgarde de Bourgogne, mère de Louis III et de Carloman, puis avec la reine Adélaïde de Frioul, en secondes noces, il est le père de Charles le Simple, né après sa mort. Comme l'indique son surnom, Louis II bégaie, ce qui l'empêche de s'exprimer en public et nuit à son autorité. Bien que sacré une deuxième fois par le pape Jean VIII lors du concile de Troyes en septembre 878, il demeure un roi sans pouvoir, dominé par la puissance de l'aristocratie. Néanmoins il a la sagesse de conclure un accord , la même année, avec son cousin Louis de Saxe, qui confirme le partage de la Lorraine effectué par leur père en 870.


LOUIS III

879-882

 

Louis III est né en l'an 863 et mort en l'an 882, fils de Louis II dit le Bègue et d'Ansgarde de Bourgogne, roi de France de 879 à 882.
En mars 880 à Amiens, l'héritage paternel est partagé : Louis, obtenant la Francie de l'Ouest et la Neustrie, règne conjointement avec son frère Carloman. Ce dernier reçoit la Bourgogne de l'Ouest, l'Aquitaine, et la Septimanie (Cévennes, Corbières, Nord des Pyrénées avec les villes de Narbonne, Carcassonne, Béziers et Nîmes). Le 30 novembre 879, les deux frères obtiennent un éclatante victoire sur les Vikings, arrivés jusque sur la Vienne. Au cours d'une aventure amoureuse, Louis III se serait fracassé le crâne contre le linteau d'une porte trop basse alors qu'il poursuivait à cheval la fille d'un certain Germund. Son corps est inhumé le 5 août 882 à Saint-Denis. Il laisse alors tout le royaume de Francie occidentale à son frère Carloman, mais pour bien peu de temps.


CARLOMAN II

879-884

 

Carloman II est né en l'an 867 et mort en l'an 884, roi des Francs de 879 à 884.
Il est le fils de Louis II dit le Bègue et d'Ansgarde de Bourgogne. Son tuteur fut Théodoric de Vergy. En 879, Carloman devient roi conjointement avec son frère Louis III avec qui il partage le royaume en 880. Il possède l'Aquitaine et la Bourgogne. Après la mort de son frère en 882, il devient seul roi à gouverner. Il meurt sans héritier. Charles, le dernier fils de Louis II, étant trop jeune, les grands du royaume appellent l'empereur Charles III le Gros pour assurer la régence.


CHARLES III

884-888

 

Charles III dit Le Gros est né en l'an 839, et mort an 13 janvier 888 à Neudingen, inhumé au monastère de Reichenau situé sur une île du lac de Constance. Il est roi de Francie orientale de 876 à 887, roi d'Italie de 879 à 887, empereur d'Occident de 881 à 888 et roi de France de 885 à 887. Il est le fils de Louis II le Germanique et d'Emma de Bavière. Roi de Francie orientale en 876, Charles est couronné empereur d'Occident le 12 février 881. En 882, il réunit tout le patrimoine de son père après la mort de ses deux frères, Carloman de Bavière et Louis III de Germanie. Des envahisseurs Vikings étant venus ravager la Lorraine, il les éloigne en leur achetant la paix au lieu de les combattre. Le 11 décembre 887, lors de la diète de Tribur (Mayence), Charles est déchu de ses titres. Il n'est pas compté parmi les rois de France, le numéro III qu'il portait est celui d'empereur d'Occident. Arnulf (887-899), fils bâtard de son frère Carloman de Bavière, est proclamé roi en Germanie.


EUDES I

888-898

 

Eudes I est né en l'an 860, comte de Paris et marquis de Neustrie (886-888), puis roi des Francs de 888 à 898. Fils aîné de Robert le Fort, il est de la branche des Robertiens. Il porta d'abord les titres de comte de Paris et de Troyes, et devint duc de France à la mort de son père. Il est devenu roi des Francs, suite à sa conduite héroïque lors du siège de Paris, en 886, contre les Normands. Le 29 février 888, Eudes est élu roi des Francs. Charles le Simple, roi légitime luttera pendant tout le règne d'Eudes pour récupérer son trône. Il finit par traiter avec ce prince; il lui laissa tout le pays entre le Rhin et la Seine, et se réserva Paris avec toute la France occidentale. Sous la pression du roi de Germanie, il doit reconnaître, juste avant sa mort, Charles le Simple comme son successeur. Il mourut en 898.


CHARLES III

898-929

 

Charles III ou Charles Le Simple ne signifiait pas sot, mais honnête est né le 17 septembre 879 - mort le 7 octobre 929 à Péronne, dans la Somme) est un monarque français de la fin du IXe siècle et du début du Xe siècle, de la dynastie carolingienne. Écarté du trône en raison de sa jeunesse, il a beaucoup de mal à régner en raison des ambitions suscitées par la situation fragile de son pouvoir.Il fut Roi de France de 893 à 922. Trop jeune pour régner, il est exclu du pouvoir après la mort de son demi-frère Carloman II. Les Grands du royaume, ayant à leur tête Hugues l'Abbé, choisissent alors Charles III le Gros, empereur d'Occident en titre, afin d'assurer la régence du jeune Charles pendant sa minorité. Après la déposition de Charles III le Gros en 887, les Grands du royaume ne mettent pas Charles sur le trône, mais élisent le comte de Paris Eudes Ier comme roi de France.


ROBERT I

922-923

 

Robert I est né en l'an 865 - mort en l'an 923, fils cadet du comte d'Anjou Robert le Fort, il était le frère de Eudes qui devint roi des Francs de l'Ouest en 888. Nommé par Eudes comme chef de plusieurs comtés, y compris le comté de Paris et la marche de Neustrie, Robert était également abbé in commendam de plusieurs abbayes. Il obtint aussi le duché des Francs, une dignité militaire très importante. Il ne revendiqua pas la couronne de France quand son frère mourut en 898, mais il reconnut la prétention du roi carolingien, Charles III le Simple, qui confirma les dignités de Robert. Robert continua à défendre le nord de la France contre les attaques des Normands. La paix entre Charles III et Robert dura jusqu'en 921. Le clergé et les nobles s'irritèrent contre le roi Charles III qui favorisait particulièrement le comte Haganon. Avec l'appui des nobles les plus puissants, Robert attaqua le roi Charles qui s'enfuit en Lorraine. Robert fut couronné roi des Francs à Reims le dimanche 30 juin 922. Charles rassembla une armée et marcha contre Robert, et le 15 juin 923, le vainquit et le tua à Soissons. Selon certaine tradition, Robert tomba en duel avec Charles.


RAOUL

923-936

 

Raoul aussi appelé Rodolphe est né en l'an 890 - mort en l'an 936, duc de Bourgogne (921-923), roi de France (923-936), est le fils de Richard II de Bourgogne dit Richard le Justicier, duc de Bourgogne et d'Adélaïde. Le 13 juillet 923, Raoul est sacré roi de France de 923 à 936 à Saint-Médard de Soissons.Pendant les premières années de son règne l'anarchie va régner dans tout le royaume. Malgré de réelles qualités, Raoul va avoir du mal à se faire reconnaître comme roi par les grands vassaux. En janvier (le 2 des ides) 936, après treize ans de règne difficile, le roi Raoul meurt soudainement à Auxerre atteint de pédiculose corporelle, ” prolifération de poux, de morpions et de vermines sur tout le corps ”. Il est inhumé dans l'église abbatiale de Sainte-Colombe près de Sens. N'ayant d'enfant héritier, son frère, Hugues le Noir, hérite du duché de Bourgogne. La royauté est tombée si bas sous le roi Raoul qu'à sa mort Hugues le Grand préfère faire appel à un Carolingien, et fait revenir Louis IV d'Outremer.


LOUIS IV

936-954

 

Louis IV d'Outremer est né en l'an 921 à Laon - mort en l'an 10 septembre 954 Reims. Roi de France de 936 à 954, fils de Charles III dit le Simple et Edwige de Wessex. Suite à la déchéance de son père Charles III le Simple, le futur Louis IV est élevé en Angleterre (d'où son surnom d'Outremer), à la cour de son grand-père Edouard, puis de son oncle Athelstan, roi de Wessex. Évincé du trône à la mort de son père, c'est après la mort du roi Raoul en 936, qu'il est rappelé d'Angleterre par le puissant comte de Paris Hugues le Grand pour assurer la succession de la royauté. Le dimanche 19 juin 936, il est couronné et sacré roi par Artaud, archevêque de Reims. La cérémonie du sacre a lieu dans l'église abbatiale de Saint-Vincent de Laon, sa ville natale et place forte de la famille carolingienne. Les domaines propres du roi sont essentiellement la région de Laon. Il n'a aucune autorité sur toutes les régions au sud de la Loire. C'est Hugues le Grand qui règne sur la Francie Occidentale et la Bourgogne.


LOTHAIRE

954-986

 

Lothaire est en l'an 941 à Laon et mort le 2 mars 986 à Laon, roi de France de 954 à 986, fils de Louis dit d'Outremer et Gerberge de Germanie. Il succède immédiatement à son père et est sacré le 12 novembre 954 à l'abbaye Saint-Remi de Reims par l'archevêque de Reims Artaud. Ayant refusé tout partage avec son frère Charles, ce dernier est pourvu en juin 977 du duché de Basse-Lotharingie, par son cousin l'empereur Othon II de Germanie. Incapable de nouer contre eux des coalitions efficaces, Lothaire tente vainement de limiter les pouvoirs du duc des Francs Hugues le Grand, puis de son fils Hugues Capet. Afin de s'assurer d'une Lotharingie qui pourrait devenir la base d'une reconquête du pouvoir aux dépens des grands de Francie occidentale, Lothaire lance en 985 une expédition contre Verdun, à laquelle s'oppose l'archévêque de Reims Adalbéron, hostile à un nouveau conflit au sein du royaume franc.


LOUIS V

986-987

 

Louis V dit le Fainéant est né vers 967 et il est mort le 22 mai 987 à Compiègne. Louis V est le fils de Lothaire et d'Emma. La brièveté de son règne, au cours duquel il ne réalise rien d'extraordinaire, lui vaut sans doute le surnom de Fainéant. Son père décédé (le 2 mars 986), Louis V, a seulement le temps de convoquer une assemblée de Francs à Compiègne. Celle-ci doit juger l'archevêque de Reims Aldalbéron, qui a soutenu Otton II dans sa querelle contre Lothaire. Or, la veille de la réunion, Louis V meurt d'une chute de cheval lors d'une partie de chasse sur les terres d'Hugues Capet dans la forêt de Cuise près de Compiègne. Il est inhumé en l'Abbaye Saint-Corneille de Compiègne. L'assemblée qui se réunit au mois de juin suivant à Senlis choisit un nouveau roi en élisant Hugues Capet, fils aîné d'Hugues le Grand. Mort sans héritier, Louis V est le dernier roi de la lignée des Carolingiens.


LES CAPETIENS


HUGUES I

987-996

 

Hugues I ou Hugues Capet est né en 941. Fils aîné du duc de France Hugues le Grand, il hérite du duché de France en 956, tandis que son frère Otton hérite du duché de Bourgogne. A la mort du dernier roi Carolingien Louis VI en 987, Hugues Capet est élu roi de France. Il est sacré à Reims, avec lui commence la dynastie des Capétiens. Afin de rendre sa dynastie héréditaire, Hugues Capet fait sacrer son fils Robert II de son vivant


ROBERT II

996-1031

 

Robert II le Pieux est né en 970. Fils du roi Hugues Capet et d'Adélaïde de Poitiers, il mène dès 1096 une lutte opiniâtre contre les féodaux pillards du domaine royal. Il annexe le comté de Dreux et de Melun. Il associe au trône son fils Hugues en 1017, mais celui-ci meurt en 1025. Il associe alors son second fils Henri en 1026 et meurt en 1031.


HENRI I

1031-1060

 

Henri I est né en 1008. Fils du roi Robert II et de Constance de Provence, il doit dès le début de son règne faire face à une guerre civile, son frère Robert voulant lui disputer le pouvoir. Pour faire cesser le conflit, il donne à son frère le duché de Bourgogne. Il épouse en 1043 Mathilde fille de l'empereur germanique Henri III, celle-ci décède en 1044. Il épouse alors Anne de Kiev, fille du Grand-duc de Russie Iaroslav, dont il a deux fils, l'aîné sera associé au trône dès 1059 sous le nom de Philippe I.


PHILIPPE I

1060-1108

 

Philippe I est né en 1052. Fils du roi Henri I et d'Anne de Kiev, il succède à son père dès l'age de 7 ans. La régence est alors assurée par sa mère. A sa majorité, il s'efforce de reconstituer le domaine royal. Lorsque son vassal le duc de Normandie devient roi d'Angleterre, la puissance normande menace le royaume. Le roi Philippe I conquiert alors le Gâtinais, le Vexin et le vicomté de Bourges. Il ne participe pas à la première croisade car il est excommunié par le pape Urbain II pour avoir répudié sa femme Berthe. Il associe son fils Louis à la couronne en 1098.


LOUIS VI

1108-1137

 

Louis VI le Gros est né en 1081. Fils du roi Philippe I et de Berthe de Hollande, il engage très tôt la lutte contre les seigneurs pillards de l'Ile-de-France qui détroussent voyageurs et pèlerins. Il s'empare de leurs châteaux et les rase. Il lutte contre Henri I roi d'Angleterre, la guerre commencée en 1109 durera 25 ans. En 1115, il épouse Alix de Savoie dont il aura sept fils et une fille. En 1124, Henri V empereur germanique envahit la Champagne. Au cri de ”Montjoie-Saint-Denis” tous les vassaux viennent soutenir le roi de France, l'empereur recule alors sans combattre. Son fils aîné Philippe sacré à Reims en 1129, meurt en 1131 accidentellement, et c'est son fils Louis qui recevra la couronne en 1131.


LOUIS VII

1137-1180

 

Louis VII le Jeune est né en 1120. Fils du roi Louis VI et d'Alix de Savoie, il est associé au trône dès 1131. Il épouse Aliénor d'Aquitaine qui lui apporte en dot la Guyenne, la Gascogne, le Poitou, la Marche, le Limousin, l'Angoumois, le Périgord et la Saintonge. Il obtient en 1152 la dissolution de son mariage avec Aliénor d'Aquitaine, celle-ci se remarie avec Henri II Plantagenêt roi d'Angleterre en reprenant sa dot. Le roi d'Angleterre devient ainsi maître de tout l'ouest de la France, dès lors le conflit entre français et anglais est permanent.


PHILIPPE II

1180-1223

 

Philippe II ou Philippe Auguste est né en 1165. Fils du roi Louis VII et d'Adèle de Champagne, il engage très tôt la lutte contre les Plantagenêt, rois d'Angleterre dont la puissance et les possessions françaises sont une menace permanente pour les rois de France. Il participe à la II ème croisade en compagnie du roi d'Angleterre Richard coeur de lion. Il fait condamner le nouveau roi d'Angleterre Jean sans Terre à la confiscation de ses fiefs par le biais du droit féodal. Jean forme une coalition qui est battue par les armées du roi de France à Bouvines en 1214.


LOUIS VIII

1223-1226

 

Louis VIII le lion est né en 1187. Fils du roi Philippe Auguste et d' Isabelle de Hainaut, il succède à son père en 1223. Il enlève au roi d'Angleterre le Poitou, la Saintonge, l'Angoumois, le Périgord et une partie de la Gascogne en 1224. En 1226, il mène une croisade en pays cathare où l'hérésie réapparaît. Louis VIII prend Avignon et annexe toutes les régions du Rhône à la Méditerranée. Marié à Blanche de Castille, il aura de nombreux enfants. C'est son deuxième fils qui lui succédera en 1226.


LOUIS IX

1226-1270

 

Louis IX ou Saint Louis est né en 1214. Fils du roi Louis VIII et de Blanche de Castille, il succède à son père dès l'age de 14 ans, sa mère devenant régente du royaume. Le roi Louis IX très chrétien mène une vie ascétique. Epris de justice, il multiplie fondations et hôpitaux. Parti pour la VII ème croisade en 1248, il est fait prisonnier et libéré contre une forte rançon. Il rentre en France à la mort de sa mère qui exerçait encore la régence en 1254. Il repart en 1270 pour la VIII ème croisade et meurt de la peste devant Tunis.


PHILIPPE III

1270-1285

 

Philippe III le Hardi est né en 1245. Fils du roi Louis IX et de Marguerite de Provence, il a suivi son père à la huitième croisade. A la mort de celui-ci, il est proclamé roi devant Tunis. A la mort de son oncle Alphonse de Poitiers, il reçoit le Poitou, l'Auvergne, le nord de la Saintonge, l'Aunis, l'Agenais et le Comté de Toulouse. A la mort de son frère Pierre, le royaume s'agrandit du comté d'Alençon et  du Perche. Philippe achète ensuite les comtés de Nemours et de Chartres. Il cède le comtat Venessin au Pape Grégoire X en 1274. En 1285 il part conquérir l'Aragon, la flotte française est détruite et le roi meurt du paludisme à Perpignan en 1285.


PHILIPPE IV

1285-1314

 

Philippe IV le Bel est né en 1268. Fils du roi Philippe III et d'Isabelle d'Aragon, il épouse Jeanne de Navarre en 1284 et devient en 1285 le premier roi de France à porter le titre de roi de Navarre. En 1296, un conflit éclate avec le pape Boniface VIII, le  pape français Clément V est élu et s'installe à Avignon. Philippe le bel s'en prend à l'ordre du Temple qui faisant office de banquier dans toute la chrétienté est immensément riche. Le roi fait arrêter les chefs de l'ordre et obtient du pape la suppression de l'ordre en 1312. Les dignitaires de l'ordre sont condamnés au bûcher en 1314. Philippe le bel meurt quelques mois plus tard.


LOUIS X

1314-1316

 

Louis X le Hutin est né en 1289. Fils aîné du roi Philippe IV et de Jeanne de Navarre, à la mort de sa mère en 130, il devient roi de Navarre et roi de France en 1314 à la mort de son père. Marié tout d'abord avec Marguerite de Bourgogne, il l'accuse d'adultère, la répudie et la fait étrangler en 1315 pour épouser par la suite Clémence de Hongrie. Louis X meurt subitement en 1316 après seulement deux ans de règne.


PHILIPPE V

1316-1322

 

Philippe V le Long est né en 1293. Second fils du roi Philippe IV et de Jeanne de Navarre, à la mort de son frère Louis X en 1316, il devient régent et monte sur le trône en 1317 en écartant de la succession Jeanne, la fille de son frère Louis. Il mets fin à la guerre de Flandre et se consacre à la réorganisation de l'administration royale. Il réglemente la fabrication des monnaies, mais échoue dans sa tentative d'unifier les poids et mesures. A sa mort en 1322 n'ayant pas de fils, c'est son frère Charles qui lui succède.


CHARLES IV

1322-1328

 

Charles IV le Bel est né en 1294. Troisième fils du roi Philippe IV et de Jeanne de Navarre, à la mort de son frère Philippe V, il monte sur le trône en écartant de la succession les filles de son frère Philippe. Il réprime les abus et l'indocilité de la noblesse et il s'applique à réorganiser la justice et les finances. La tension entre les Plantagenêt d'Angleterre et le roi de France s'aggrave, annonçant les débuts de la guerre de cent ans. Il se marie successivement avec Blanche de Bourgogne, Marie de Luxembourg et Jeanne d'Evreux, mais il n'obtient pas de fils. Les trois frères, Louis X, Philippe V et Charles IV n'ayant pas eu d'héritier mâle, la branche capétienne directe s'éteint.


LES VALOIS 


PHILIPPE VI

1328-1350

 

Philippe VI de Valois est né en 1293. Fils de Charles de Valois et de Marguerite de Sicile, petit-fils de Philippe III et cousin de Charles IV, il écarte du trône Blanche héritière de Charles IV. Edouard III d'Angleterre, autre petit-fils de Philippe III réclame la couronne de France. Les nobles préfèrent Philippe, prince français, à un souverain étranger. La succession de Bretagne envenime les relations entre les deux rois. La guerre de cent ans commence. Il a deux fils Jean II et Philippe de sa première femme Jeanne de Bourgogne. Une fois veuf, il épouse Blanche de Navarre. Le royaume est en piteux état quand le roi meurt en 1350.


JEAN II

1350-1364

 

Jean II le Bon est né en 1319. Fils de Philippe VI et de Jeanne de Bourgogne,  c'est un prince aimant le luxe et les fêtes autant que son père. En 1356,à la bataille de Maupertuis près de Poitiers, il est fait prisonnier par le Prince Noir d'Angleterre. Il est emmené en captivité à Londres où il y mène une vie fastueuse. Il signe en 1359 un accord avec son cousin anglais acceptant de livrer la moitié du royaume de France assortie d'une rançon exorbitante. Le jeune dauphin Charles, futur Charles V, repousse ce honteux traité. Libéré en 1362, le roi Jean le Bon laisse en otage à Londres deux de ses fils et son frère Philippe. Apprenant la fuite d'un des otages, respectueux de la parole donnée, il retourne à Londres se constituer prisonnier. Il y meurt quelques mois plus tard en 1364.


CHARLES V

1364-1380

 

Charles V le Sage est né en 1338. Fils de Jean II et de Bonne de Luxembourg, il exerce très tôt le pouvoir lorsque son père Jean II est fait prisonnier des anglais en 1356. Il doit surmonter un trésor vide, la misère du peuple, les ambitions d' Edouard III d'Angleterre et la captivité de son père le roi Jean II. Il doit faire face aux Etats Généraux, à la jacquerie qui gronde en Picardie, Champagne et Ile de France. Après l'accord de Londres signé en 1359 par Jean II, Edouard III essaye de se faire reconnaître roi de France, mais ne rencontrant qu'hostilité, il y renonce. Devenu roi en 1364, Charles V impose la paix sur l'ensemble du royaume, les anglais n'occupant plus que quelques villes. Il laisse un royaume redevenu prospère et pacifié.


CHARLES VI

1380-1422

 

Charles VI le Bien-Aimé est né en 1368. Fils du roi Charles V et de Jeanne de Bourbon, il n'a que 12 ans à la mort de son père. Ses oncles les ducs Charles d'Anjou, Jean de Berry, Philippe le Hardi, frères de son père, et le duc Louis II de Bourbon, frère de sa mère, assurent la Régence. Ils ne s'entendent pas, les révoltes se propagent dans tout le royaume. A sa majorité, le roi préfère les plaisirs à la royauté et en abuse, surmené il vit entre des périodes de folie et de lucidité. La guerre civile entre Armagnac et Bourguignons éclate après l'assassinat de son frère Louis, duc d'Orléans, qui exerce le pouvoir à sa place. Le roi d'Angleterre bat les Français à Azincourt en 1415. Charles VI meurt en 1422 laissant son fils Charles VII dépouillé de son royaume.


CHARLES VII

1422-1461

Charles VII le Victorieux est né en 1403.  Cinquième fils du roi Charles VI et d'Isabeau de Bavière, il devient Dauphin à la mort de ses frères aînés et se réfugie à Bourges, Paris étant aux mains des Bourguignons. Les territoires du nord de la France étant aux mains des anglais, l'anarchie est totale. Sans finance, sans armée régulière, le roi est vaincu partout. Il reçoit Jeanne d'Arc en 1429 à Chinon et reprend confiance après le siège d'Orléans. Sacré roi à Reims, il se ressaisit et la libération du territoire se poursuit avec méthode. Les bourguignons abandonnent l'alliance anglaise en 1435. En 1453 les anglais ne tiennent plus que Calais. La vie économique reprend, mais le roi termine sa vie tristement subissant les intrigues et les complots perpétuels du dauphin Louis, futur Louis XI.


LOUIS XI

1461-1483

Louis XI le Prudent est né en 1423. Fils du roi Charles VII et de Marie d'Anjou, il est petit, laid, négligé, mais rusé, énergique, méfiant, dévot et impatient à régner. Il fomente des troubles incessants contre son père. Lorsqu'il accède au trône en 1461, l'opposition des nobles est violente. En 1468, il est fait prisonnier par le duc de Bourgogne, Charles le Téméraire. Celui-ci étant battu et tué devant Nancy en 1477, le roi annexe le Roussillon en 1478, l'Anjou et le Maine en 1481, la Bourgogne et la Picardie en 1482. Louis XI est un des grands rois fondateurs de l'unité nationale.


CHARLES VIII

1483-1498

Charles VIII l'Affable est né en 1470. Fils de Louis XI et de Charlotte de Savoie, à la mort de son père il est confié à la tutelle de sa soeur aînée Anne de Beaujeu. A sa majorité, il épouse la duchesse Anne de Bretagne, unissant ainsi cette province au royaume de France. Pendant son règne il distribue terres et écus pour acheter la neutralité de ses voisins. Sa conquête du royaume de Naples en 1495 échoue. Lors d'un séjour au château d'Amboise, il meurt des suites d'un choc frontal. Tous les enfants d'Anne de Bretagne étant décédés, la couronne n'a pas d'héritier direct.


LOUIS XII

1498-1515

Louis XII le Père du Peuple est né en 1462. Fils de Charles d'Orléans et de Marie de Clèves, il est contraint par le roi Louis XI d'épouser sa deuxième fille Jeanne, disgraciée et stérile, afin d'éteindre la famille d'Orléans, indocile et menaçante pour le roi. La branche aînée des Valois n'ayant pas d'héritier, la couronne passe à la famille d'Orléans. A sa majorité, Louis XII obtient l'annulation de son mariage avec Jeanne de Valois et se remarie avec la veuve de Charles VIII, Anne de Bretagne. Ses conquêtes italiennes se soldent par un échec complet, mais il réussit à faire la paix avec l'Angleterre en 1514. Veuf d'Anne de Bretagne, il se remarie avec Marie d'Angleterre. Sa fille aînée Claude épouse François d'Angoulême, héritier désormais du trône de France.


FRANÇOIS Ier

1515-1547

François 1er le Roi-Chevalier est né en 1494. Fils de Charles de Valois-Orléans, comte d'Angoulême, et de Louise de Savoie, il épouse Claude de France, fille du roi Louis XII. C'est un roi robuste, sportif, noble et majestueux, d'une folle bravoure, intelligent et curieux, qui protège les Arts et les Lettres. C'est le début de la Renaissance. L'afflux des métaux précieux venus du nouveau-monde permet le développement des industries et du commerce, les routes et les canaux sont améliorés. Malgré la sympathie qu'a au départ le roi pour les idées nouvelles, la Réforme va l'inquiéter, et à la fin de son règne le spectre des guerres de religion se profile.


HENRI II

1547-1559

Henri II est né en 1519. Deuxième fils de François 1er et de Claude de France, il éprouve une passion sans faille pour la belle Anne de Poitiers de vingt ans son aînée. Marié à Catherine de Médicis en 1533, il devient roi en 1547. Il reprend Calais aux anglais en 1558, et signe la paix de Cateau-Cambrésis avec l'Espagne en 1559. Il donne sa fille aînée Elisabeth à Philippe II d'Espagne, une grande fête est organisée à cette occasion à Paris, mais le roi au cours des joutes est blessé par la lance de Montgomery, il meurt dix jours plus tard laissant le trône à son fils François II.


FRANÇOIS II

1559-1560

François II est né en 1544. Fils aîné de Henri II et de Catherine de Médicis, il se marie en 1588 avec Marie Stuart, reine d'Ecosse. A la mort de Henri II, la reine mère est écartée du pouvoir, François duc de Guise et Charles duc de Lorraine, chefs du parti catholique, gouvernent. Les chefs protestants Antoine de Bourbon roi de Navarre, le prince Louis de Condé son frère, et les Coligny tentent de s'opposer au gouvernement des Guise et rassemblent leur force pour ouvrir un conflit. La conjuration protestante d'Amboise en 1560 échoue, Louis de Condé jugé et condamné à mort est sauvé in extremis par la mort brutale du roi François II. Le trône est vacant, il n'y a pas d'héritier direct.


CHARLES IX

1560-1574

Charles IX est né en 1550. Second fils de Henri II et de Catherine de Médicis, il succède à son frère aîné François II à l'âge de dix ans. C'est un prince très sensible, aimable, instable, ayant le goût de la musique et de la poésie, ce qui ne l'empêche pas d'être parfois violent et cruel. La paix de Saint-Gemain en 1570 met fin à plusieurs années de guerre avec les protestants. En 1572 le massacre de la Saint-Barthélémy organisé par Catherine de Médicis dans le but d'éliminer l'amiral Coligny horrifie le roi. Pris de remords il meurt de maladie deux ans plus tard en 1574.


HENRI III

1574-1589

Henri III est né en 1551. Troisième fils de Henri II et de Catherine de Médicis, il est élu roi de Pologne en 1573. Peu intéressé par ce pays, il revient en France dès la mort de Charles IX. Il est intelligent, cultivé, mais instable de part sa mauvaise santé. Il accorde la liberté de culte aux protestants en 1575. Révoltés les catholiques forment la Ligue dirigée par Henri de Guise. Après la mort de François duc d'Alençon et frère cadet du roi, Henri de Navarre, protestant, devient l'héritier légitime du trône. Henri III fait assassiner le duc de Guise en 1588, et se réconcilie avec Henri de Navarre, avec qui il assiège Paris aux mains des ligueurs. Henri III est assassiné à son tour par un moine ligueur Jacques Clément. Henri III n'ayant pas d'enfant le trône revient de droit à Henri de Navarre.


CHARLES X

1589-1590

Charles X est né en 1523. Entré très tôt dans les ordres, il devient cardinal de Bourbon en 1548. Frère cadet d'Antoine de Bourbon, et oncle de Henri de Navarre, il est reconnu comme héritier présomptif du trône de France par les ligueurs et Philippe II d'Espagne en 1584. Henri III le fait arrêter à Blois et emprisonné à Amboise en 1588. Après l'assassinat de Henri III, les ligueurs le proclament roi de France. Il meurt en prison en 1590. Les ligueurs continuèrent de frapper des monnaies à son nom jusqu'en 1598.


LES BOURBONS


HENRI IV

1589-1610

Henri IV le Grand est né en 1553. Fils d'Antoine de Bourbon et de Jeanne d'Albret, reine de Navarre, il est élevé dans la religion réformée. Il devient le chef du parti des Réformes sous la tutelle de Coligny. Au dernier moment, le roi Charles IX le sauve du massacre de la Saint-Barthélémy. Après la mort de Henri III, et la proclamation par les ligueurs de Charles X emprisonné roi de France, Henri IV embrasse la religion catholique et entre triomphalement dans Paris en 1594. Le pape Clément VII confirme la conversion du roi, et les principaux ligueurs lui font soumission. Le roi entreprend de restaurer la France avec Sully, Villeroy, Jeannin. Sully redresse les finances, l'agriculture est favorisée, Champlain fonde Québec en 1608 et le sieur de Monts débarque en Acadie. Le roi prépare la guerre contre l'Espagne et l'Empire, mais meurt poignardé par Ravaillac en 1610.


LOUIS XIII

1610-1643

Louis XIII le Juste est né en 1601. Fils ainé de Henri IV et de Marie de Médicis, il a neuf ans quand son père est assassiné. La régence de sa mère est partagée avec les Concini qui pillent le trésor. A sa majorité, il se trouve au prise avec deux partis contraires, celui de l'alliance espagnol catholique avec Marie de Médicis, et celui de Richelieu s'appuyant sur les pays protestants. Le roi et Richelieu passent un contrat de confiance mutuelle pour un but commun : la grandeur de la France. En 1627 le siège de La Rochelle, dernière place forte protestante alliée à l'Angleterre, est décrétée. Après la mort de Richelieu en 1642, Louis XIII poursuit la politique du cardinal avec l'aide de Mazarin.


LOUIS XIV

1643-1715

Louis XIV le roi Soleil est né en 1638. Fils de Louis XIII et de Anne d'Autriche, il est roi de France à cinq ans sous la régence de sa mère. Mazarin l'initie aux affaires de l'Etat. A la mort de Mazarin, le roi gouverne seul, mais entouré d'hommes de grande valeur : Foucquet, Le Tellier, Colbert, Louvois entre autres. La France devient la première puissance économique et militaire de l'Europe. En 1685 l'Edit de Nantes et révoqué, et à partir  de 1700 a lieu la guerre de succession d'Espagne en faveur de son petit-fils le duc d'Anjou. Pendant dix ans la guerre s'ouvre sur tous les fronts, ponctuée de succès et de revers.


LOUIS XV

1715-1774

Louis XV le Bien-Aimé est né en 1710. Seul fils survivant du duc de Bourgogne et de Marie-Adélaïde de Savoie, il est l'arrière petit-fils de Louis XIV. Le Régent, Philippe d'Orléans, jusqu'à sa mort en 1723 et ensuite le duc de Bourbon gouvernent à sa place. A sa majorité, le roi exile le duc de Bourbon et le remplace par le cardinal Fleury à la tête de l'Etat. Le Parlement, influencé par la philosophie des Lumières, s'oppose au pouvoir. Les finances sont au plus bas en 1759. Le ministre Choiseul, renvoyé en 1770, est remplacé par Maupéou dont les mesures viennent trop tard. Louis XV meurt dans l'indifférence générale.


LOUIS XVI

1774-1793

Louis XVI est né en 1754. Petit-fils de Louis XV, il est le troisième fils du Dauphin Louis et de Marie-Josèphe de Saxe. Ce nouveau règne est accueilli avec espoir par l'opinion publique, mais le Parlement s'oppose systématiquement au roi. Le ministre Turgot propose des réformes, il est renvoyé en 1776. La France intervient victorieusement contre les anglais dans la guerre d'indépendance américaine (1178/1783). Le libre échange inonde le pays de produit anglais ce qui mécontente le peuple. En 1789, la révolution éclate et le roi est dépassé par les évènements. Puis vient la fuite de Varennes, l'emprisonnement au Temple, son procès en 1792 et sa condamnation à mort en 1793. Le roi est exécuté en janvier, la reine en octobre 1793.


RÉVOLUTION À NAPOLÉON III


CONSTITUTION 1789-1792

 

 - L'an 1 de la liberté : à partir du 14 juillet 1789

 - L'an 2 de la liberté :  du 1 janvier 1790 au 31 décembre 1790

 - L'an 3 de la liberté :  du 1 janvier 1791 au 31 décembre 1791

 - L'an 4 de la liberté :  du 1 janvier 1792 au 31 décembre 1792


1ère RÉPUBLIQUE

1792-1804

1er CONSUL

BONAPARTE

BONAPARTE

 

Dès les premiers jours de la révolution, la République est décrétée. Robespierre établit sa dictature et fait régner la terreur. Décrété d'accusation, il est guillotiné en 1794 - Un Directoire composé de cinq directeurs est mis en place, seul Barras parviendra jusqu'au bout de la période directoriale. Il nomme Bonaparte commandant de l'armée d'Italie, mais en 1799 celui-ci renverse le Directoire et établit le Consulat. Le Premier Consul Bonaparte réunit tous les pouvoirs d'un Président de la République.


1er EMPIRE

1804-1814

L'Empereur

NAPOLÉON 
        Ier

NAPOLÉON Ier

 

Par le sénatus-consulte du 18 mai 1804, Bonaparte prend le titre d'Empereur des français sous le nom de Napoléon Ier. Il est sacré le 2 décembre 1804 par le pape Pie VII. Il est proclamé roi d'Italie en mai 1805. Par ses conquêtes il entoure la France de nouveaux états dont il choisit les souverains parmi ses proches. Après ses défaites contre la sixième coalition, il abdique à Paris le 6 avril 1814 et s'exile à l'ile d'Elbe. Il débarque en France le 1er mars 1815, mais la bataille de Waterloo le 18 juin sonne le glas de l'Empire. Il abdique une seconde fois, et est envoyé en captivité à l'ile de Saint-Hélène, où il décède le 5 mai 1821.


LOUIS XVIII

1814-1824

Le Roi

LOUIS 
        XVIII

LOUIS XVIII

  

Louis XVIII est le petit-fils de Louis XV et frère de Louis XVI. En 1789, il n'est pas opposé aux idées nouvelles. Après l'exécution de Louis XVI, il se proclame régent, Louis XVII étant mineur. Il s'exile et travaille à la restauration de la monarchie. Il devient le chef des Bourbons. En 1814 après l'exil de Napoléon, il est appelé par le Sénat, mais doit fuir lors du retour de Napoléon. Après l'exil définitif de Napoléon, le roi pratique une politique de réconciliation. Il meurt en 1824 laissant le trône à son frère, le comte d'Artois.


CHARLES X

1824-1830

Le Roi

CHARLES X

CHARLES X

  

Charles X est lui aussi le petit-fils de Louis XV et frère de Louis XVI. D'abord connu sous le titre de comte d'Artois, dès 1789 il émigre. Il rentre en France en 1814 avec son frère Louis XVIII. Sa résidence devient l'un des centres du parti ultra royaliste. Devenu roi en 1824 à la mort de celui-ci, il se fait sacrer à Reims en 1825. La Chambre dissoute est réélue avec une opposition renforcée. La politique conservatrice des ultra étant très impopulaire, le peuple parisien se soulève, et après les combats des 27-28-29 juillet, Charles X abdique en faveur de son petit-fils le duc de Bordeaux. Mais cette abdication restera sans effet.


LOUIS-PHILIPPE

1830-1848

Le Roi

LOUIS-PHILIPPE I

LOUIS-PHILIPPE

 

Louis-Philippe I est le fils de Louis-Philippe d'Orléans (Philippe Egalité) et de Louise de Bourbon-Penthièvre. Quand éclate la révolution il s'inscrit avec son père dans un club des Jacobins. Il sert dans la Garde Nationale, puis dans les armées de la République, et émigre en 1793. Il rentre à Paris à l'avènement de Louis XVIII, mais est fraichement reçu à Paris. Lorsque éclate la révolution de juillet 1830, Louis-Philippe est proclamé roi des Français et non pas roi de France. Son règne est celui de la riche bourgeoisie et des milieux d'affaires. C'est l'essor de la grande industrie, des banques, du commerce et des vois de communications. Mais la crise économique de 1847 éclate et amène la révolution de 1848. Le roi détrôné se réfugie en Angleterre. 


2ème RÉPUBLIQUE

1848-1852

1er Président

LOUIS-NAPOLÉON BONAPARTE

LOUIS-NAPOLÉON BONAPARTE

  

Louis-Napoléon BONAPARTE est le troisième fils de Louis Bonaparte (frère de Napoléon Ier) et de Hortense de Beauharnais. Après Waterloo, la reine Hortense l'emmène en Suisse. Il se considère comme le prétendant bonapartiste, et tente en 1836 un soulèvement à Strasbourg. Après son échec, il s'exile. Il rentre en France à la révolution de 1848. Elu par cinq département à l'Assemblée, il est l'homme de la réconciliation soutenu par le peuple et les notables. Il est élu Président de la République le 10 décembre 1848. Il adopte immédiatement une politique de fermeté. Son coup d'état du 2 décembre 1851 permet de le maintenir au pouvoir pendant plus de 18 ans.


2ème EMPIRE

1852-1870

l'Empereur

NAPOLÉON III

NAPOLÉON III

  

Après le plébiscite du 21 novembre 1852, le prince-président Louis-Napoléon Bonaparte est proclamé Empereur des Français sous le nom de Napoléon III. Le succès de la guerre de Crimée (1854/1856) donne un grand prestige international à la France. Napoléon III intervient comme avocat des nations opprimées et contribue par son aide militaire à l'indépendance et à l'unité italienne. Les conquêtes coloniales, l'octroi du droit de grève, la libéralisation de la presse, permettent de renforcer l'opposition et la montée du socialisme. En guerre contre la Prusse, Napoléon III capitule après le désastre de Sedan, et il est emmené en captivité. La paix signée, il se retire en Angleterre où il meurt en 1873


III ème RÉPUBLIQUE


3ème RÉUPUBLIQUE

Gouvernement de Défense Nationale

1870-1871

Président du Gouvernement

Général TROCHU

Général TROCHU

Après la défaite de l'armée impériale à Sedan le 4 septembre 1870, le régime de Napoléon III s'effondre d'un coup. Aussitôt un Gouvernement de Défense Nationale est constitué. Le Général Trochu est nommé Chef du Gouvernement, il comprend notamment : Jules Favre (Affaires Etrangères), Jules Simon (Instruction Publique), Gambetta (Intérieur), Crémieux (Justice). Les négociations avec Bismarck n'aboutissent pas et le 19 septembre le siège de Paris commence. Gambetta tente sans succès de lever des armées en province pour dégager la Capitale. A Paris, Trochu avec l'aide des travailleurs réclame l'élection d'une commune. Le gouvernement refuse et le 31 octobre à l'annonce de la capitulation de Metz une émeute se produit. Paris capitule le 28 janvier 1871, et Jules Favre signe l'armistice. Le 8 février une Assemblée Nationale est élue au suffrage universel, et le 12 février le gouvernement de Défense Nationale lui remet ses pouvoirs.   


3ème RÉPUBLIQUE     1870-1940

2ème Président

3ème Président

4ème Président

5ème Président

6ème Président

7ème Président

8ème Président

Adolphe THIERS

Patrice DE MAC-MAHON

Jules GREVY

Sadi CARNOT

CASIMIR-PERIER

Félix FAURE

Emile LOUBET

Adolphe THIERS

MAC-MAHON

Jules GREVY

Sadi CARNOT

CASIMIR-PERIER

Félix FAURE

Emile LOUBET

1871-1873


1873-1879


1879-1887


1887-1894


1894-1895


1887-1894


1894-1906


9ème Président

10ème Président

11ème Président

12ème Président

13ème Président

14ème Président

15ème Président

Armand FALLIERES

Raymond POINCARRE

P. DESCHANEL

A. MILLERAND

G. DOUMERGUE

Paul DOUMER

Albert LEBRUN

A. FALLIERES

R. POINCARE

P. DESCHANEL

A. MILLERAND

G. DOUMERGUE

Paul DOUMER

Albert LEBRUN

1906-1913

1913-1920

1920

1920-1924

1924-1931

1931-1932

1932-1940


ÉTAT FRANÇAIS À LA IV ème RÉPUBLIQUE


ETAT FRANÇAIS

1940-1944

Chef de l'Etat Français

Maréchal Philippe PETAIN

Maréchal PETAIN

Le Maréchal PETAIN est nommé Président du Conseil  par albert LEBRUN. Paul REYNAUD démissionne et Philippe PETAIN le remplace à la tête du gouvernement. L'armistice avec l'Allemagne est signée le 22 juin. La zone nord de la france étant occupée par les allemands, le gouvernement s'installe au sud à Vichy. Devenu Chef de l'Etat, l'autorité de PETAIN s'appuie sur la trilogie qu'il prône : ”Travail, Famille, Patrie”. La collaboration avec l'Allemagne se met en place. Le 6 juin 1944, les alliés débarquent en Normandie.  Les allemands arrêtent le maréchal, et l'emmènent à Belfort. De retour en France, il est condamné à mort, mais gracié par le Général de Gaulle. Il meurt en 1951 au fort de l'ile d'Yeu.


4ème RÉPUBLIQUE

Gouvernement Provisoire

1944-1947

1er Président du Gouvernement Provisoire

Général Charles DE GAULLE

Général de GAULLE

  • Le Général de GAULLE farouche adversaire de la capitulation part pour Londres et lance vers la France le 18 juin 1940 son appel à poursuivre les combats. Reconnu par Londres comme Chef de la France Libre en 1941, il devient en 1943 Président du Comité de Libération Nationale qui se transforme en 1944 en Gouvernement Provisoire. Le 6 juin, les alliés débarquent en Normandie, et le 25 août le Gouvernement Provisoire s'installe à Paris. Il démissionne du Gouvernement Provisoire en janvier 1946.

  • Félix GOUIN :             Félix GOUIN  2ème président du Gouvernement Provisoire 1946

  • Georges BIDAULT :  Georges BIDAULT  3ème président du Gouvernement Provisoire 1946

  • Léon BLUM :               Léon BLUM  4ème président du Gouvernement Provisoire 1946-1947


4ème RÉPUBLIQUE

1944-1959

16ème Président

17ème Président

Vincent AURIOL

René COTY

Vincent AURIOL

René COTY

1947-1954

1954-1959


V ème RÉPUBLIQUE


5ème RÉPUBLIQUE      1959-.......

18ème Président

19ème Président

20ème Président

21ème Président

22ème Président

23ème Président

24ème Président

Charles DE GAULLE

Georges POMPIDOU

Valery GISCARD D'ESTAING

François MITTERRAND

Jacques CHIRAC

Nicolas SARKOZY

François HOLLANDE

Charles de GAULLE

G. POMPIDOU

G. D'ESTAING

F. MITTERRAND

Jacques CHIRAC

Nicolas SARKOZY

François HOLLANDE

1959-1969

1969-1974

1974-1981

1981-1995

1995-2007

2007-2012

2012-....